Balaguères

Canton de Castillon



Auge cinéraire - La grotte Ste Catherine - scories de fer
Informations complémentaires


La commune de Balaguères correspond au bassin du Baget, un affluent de la rive droite du Lez.

Balaguères vers 1750
Cliquez sur l'image pour plus de détails

Extrait de la carte de Cassini n°39 (St-Lizier,...)

L'église de Balagué
Une auge cinéraire a été récemment découverte dans le mur méridional externe, à la limite entre le chevet et la nef. Son état de conservation est très mauvais ; on y distingue toutefois deux bustes de face, ainsi que des figures géométriques gravées. A proximité immédiate, un autre réemploi, probablement de la même auge.
(Pour plus de précisions, cf bibliographie ESCUDE-QUILLET, CAG, p. 75)

Réemplois de l'église de Balagué

Sainte-Catherine
-La grotte

Dans les parties reculées et les plus hautes de la grotte, des traces de coups de pics sur les parois ont été repérées. Dans une niche, les spéléologues découvrirent un petit pot que M. MEROC a daté de l'Age du Fer.
La littérature ne fait pas mention de l'existence d'une ancienne mine dans la grotte Sainte-Catherine ; ni MALUS en 1600, ni de DIETRICH, en 1786, n'en parlent. La découverte d'un pot de l'Age du Fer, les nombreuses traces de coups de pics, et la présence de limonite (minerai de Fer) sur les parois témoignent d'une exploitation très ancienne, antérieure à la période gallo-romaine.
-la tour

La proximité de la mine (300 m à vol d'oiseau) incitait à se poser la question de l'existence d'un éventuel site contemporain de l'exploitation à l'emplacement du château. C. HIGOUNET signale l'existence de seigneurs de Balaguères, vassaux des seigneurs d'Aspet, en 1236. Il y avait donc déjà un château au début du XIIIème siècle. Sur le terrain, aucun vestige antique n'est apparu.

Les scories du Ruisseau de Lachein, ou du Baget
Lors de la prospection, une vingtaine de scories de fer ont été trouvées dans le lit du ruisseau à sec près du lieu-dit "La Moulo"ou à "la Hille" à deux kilomètres à l'ouest, dans le lit du ruisseau de Lachein, mais aussi dans celui du Cayssau. Le ou les crassiers n'ont pas pu être retrouvés.
Peut-être les scories sont-elles contemporaines de l'exploitation minière de la grotte Sainte-Catherine; l'éloignement relatif (2 km) par rapport à la mine laisserait supposer l'existence d'un autre site d'extraction dans les environs.

Informations complémentaires
Le gouffre de la Coume Ferra: Il est situé au sommet de la combe de Coume Ferra.
Une alène losangique en bronze a été trouvée à 130 m au-dessous de la surface.
(cf bibliographie ESCUDE-QUILLET, CAG, p. 75).
ST-MARTIN
: il s'agit d'une parcelle située sur la rive droite du Baget, au bas du hameau déserté de Coume-Longue. Le terrain en question a été complètement bouleversé lors de la construction d'un circuit de moto-cross ; aucun vestige n'a été repéré ni à Saint-Martin ni à Coume-Longue. Toutefois, la présence d'un tel toponyme dans le hameau permettrait d'évoquer l'existence, il y a plus ou moins longtemps, d'un édifice religieux ou d'un oratoire dédié à Saint-Martin.


Retour au Haut de page

Retour à la liste des communes

Accueil

 


statistiques