Alos

Canton de Saint-Girons



L'Argentère - Tute de Jovis

La commune occupe une vallée enclavée entre le bassin du Haut-Salat et celui du Lez.

Alos vers 1750
Cliquez sur l'image pour plus de détails

Extrait de la carte de Cassini n°40 (Ax les Thermes)

 

L'Argentère (galène argentifère)
Le site est inédit.
Les archives de l'Ariège semblaient confirmer la présence de minerai argentifère dans la commune: en 1928, un certain Maurice Grand écrit au préfet pour revendiquer la paternité de la découverte d'un filon de plomb argentifère à LAREGA-PLANTACH. D'après lui, aucune recherche n'y avait jamais été faite.
A l'Argentère par contre, on a autrefois extrait de la galène argentifère. Plusieurs vestiges de travaux à l'air libre sont encore visibles aujourd'hui sur le flanc sud du massif, au milieu de la forêt.
Aucun mobilier archéologique datant n'a pu être retrouvé, mais il ne fait aucun doute que le site a été exploité pour la recherche du minerai de plomb argentifère (galène).
Le fait que le ruisseau voisin ait tiré son nom du site semble prouver l'ancienneté des travaux, sans que l'on puisse parler avec certitude de site antique.

La Tute de Jovis
La Carte archéologique de la Gaule évoque la découverte en 1955 d'une fonderie artisanale dans la grotte de la Tute de Jovis. La datation n'est pas précisée.
(Cf ESCUDE-QUILLET,CAG, p. 70).

 

Retour à la liste des communes

Retour au Haut de page

Accueil

 


statistiques